Les sols mous constituent le champ d’exécution propice à ce type d’amélioration. L’adjonction d’un liant à savoir la chaux, le ciment (ou la chaux et le ciment), en faible pourcentage en poids, permet de stabiliser le sol mou grâce à des réactions pouzzolaniques dont les détails sont décrits par Broms (2000), Bergado et al (1996).

Cette technique de mélange en profondeur bien connue sous l’application « Deep Mixing » est utilisée dans différentes applications, tel que les fondations de bâtiment et d’ouvrages d’art, les ouvrages de soutènement.